Clara



nom: Kodad
prénom: Khadra
situation familiale: mariée, 1 frère
date de naissance/ lieu de naissance: 1948, Maroc

métier avant l'exil: Elle travaillée dans les champs.
métier après l'exil: assistante maternelle
lieu de départ/ d'arriver: Maroc --) paris


On ne connaît pas vraiment l'age de ma grand-mère car au nord du Maroc on se réfère à la culture des champs pour donné une année de naissance (ex: année de la culture du blé, des patates...). Ma grand-mère est née officiellement au Maroc mais en réalité c'était encore l'Algérie avant que l'armée du Polissario ferme les frontières elle est passé clandestinement à travers les montagnes et les rivières de nuit pour éviter la police.
       A l'age de 18 ans (en 1966) ma grand-mère se fait mariée de force avec un homme qu'elle ne connaît pas, il a 20 de plus qu'elle. Il était trop tard après pour se mariée s'est un homme qu'elle a rencontrée seulement le jour du mariage sur un cheval blanc et gris en tenue traditionnel c'était monsieur Mohamed Kodad et elle le retrouva dans une montagne dans une ville voisine, un ans après la France appel mon grand-père il est désigné avec un tas d'autres étrangers pour essayer de reconstruire des villes de région parisienne. Suite à cela ma grand mère peut rejoindre mon grand-père en France car ils sont marié. Ma grand-mère voyagea en avion jusqu'en France.
      Ma grand-mère et mon grand-père sont tous les deux analphabète et ne parlent pas français, ils ne sont jamais partis à l'école et d’ailleurs ils ne savent non plus pas écrire ou lire l'arabe, au fur et à mesure du temps ils arrivent à ce débrouiller pour parler assez bien français. Une fois ma grand-mère arrivée en France mon grand-père lui dit:
-Tu es en France, tu agis comme une française.
Il l'emmena au restaurant pour la première fois de sa vie, elle confondue du beurre avec de la moutarde.
    Elle appris le français avec une bénévole. Elle travailla tous de suite. Ma grand-mère et mon grand-père eu tous les deux 4 enfants, 3 garçons et 1 fille (ma mère). Elle n'eut plus le temps pour apprendre le français avec 2 travail et 4 enfants et un marie qui travail 3 fois la nuit et 3 fois le jour. Ma grand-mère à été la première femme maghrébine à avoir passer son permis à Meudon sans savoir ni lire ni écrire, ce qui a susciter des jalousie. C'est ma mère a 12 ans qui fait réviser le code a ma grand mère. Elle rata son permis a cause d'une personne raciste qui lors de l’épreuve de conduite lui dis de prendre des direction sauf que il fallait savoir lire, et elle a eu son permis la 2ème fois. Ça a été un exemple pour les autres femmes malgré ça.

Commentaires