Miguel Ange





Miguel Angel Cuevas
Nom : Cuevas
Prénom : Miguel Angel
Date et lieu de naissance : 20 mars 1920, à Ribadesella
Situation familiale :  étudiant
Formation : élève officier
Date de l’exil : Septembre 1938
Lieu de départ et d’arrivée : Barcelone ; Argeles
Pourquoi il est parti : guerre civile
Comment a-t-il voyagé : à pied
Photo de l’époque (Miguel Angel Cuevas est le deuxième en partant de la droite, deuxième rang).
Miguel Angel Cuevas est né le 20 mars 1920 à Ribadesella, et a passé aux Asturies toute son enfance.
Lorsque la guerre civile s’installe en Espagne, Franco arrive du sud et remonte progressivement vers le nord. Les Asturies est la dernière région de la côte Atlantique à résister mais elle tombe le 17 octobre 1937.
Peu avant, Miguel Angel part dans un bateau de pêcheur vers le pays basque français. De là il rejoindra Barcelone et de là commencera son exil…

Car Miguel Angel était un républicain. Toute sa famille fut emprisonnée et son père fusillé. Et c’est à cause de ses opinions politiques  qu’il se retrouva à Barcelone, élève dans une école militaire.
Mais à peine le temps de s’acclimater dans cette grande ville que le voilà contraint à s’enfuir vers la frontière française pour échapper aux troupes franquistes lors de la chute de Barcelone. Ils seront 450 000 espagnols à faire ce trajet à pied, cela se nommera « La Retirada ».
Après avoir traversé la cote à pied pendant de longs jours, Miguel Angel, alors âgé seulement de 18 ans, arrive dans le camp d’accueil de 7-Fons à Argeles. Là-bas, les réfugiés sont regroupés sur des plages dans des camps peu aménagés pour les accueillir et gardés par les gendarmes français pour qu’ils ne s’échappent pas. Pour quitter ce camp et fuir cette atmosphère malsaine et pesante. Notre exilé va s’engage dans « les travailleurs Etrangers ».
Il se retrouve à fortifier la ligne Maginot dans l’Est de la France mais est fait prisonnier dans l’offensive allemande de mai 1940.
Il se retrouva pour la deuxième fois dans un camp, cette fois ci de prisonnier, à Trier ou il restera un an. Ensuite on le transféra dans un troisième camp, celui de Mathausen, il y restera jusqu’à la fin de la guerre.

Et six ans après son départ de Barcelone, notre exilé arriva enfin à s’installer en France où il mènera une vie paisible et calme avec sa femme et son fils Michel.
Il dût attendre 26 ans avant de revoir sa famille aux Asturies, sa région d’enfance.  Ainsi, après toutes ses épreuves et mésaventures, Miguel Angel Cuevas mourra le 1 mai 1993 dans la paix, lui qui a passé 5 ans de sa vie dans des camps, lui qui a connu la guerre, la dictature et l’exil. 


 

Commentaires