Flavia



Prénom : Maria
Date et lieu de naissance : 4/12/1794
Situation familiale : Vit avec ses deux parents et sa sœur
Métier/ formation avec départ : étudiante
Métier/formation après départ : étudiante puis assistante de prof
Date de l’exil : 17 octobre 1995
Pourquoi est-elle partie : Pour aller faire sa vie en France
Comment a-t-elle voyagé ? : En bateau et en train
Ou est-elle arrivée ? : À Paris


Ma voyageuse s’appelle Maria, c’est ma mère, elle est née le 4 décembre 1974 en Sicile. Elle vivait avec ses deux parents et sa grande sœur dans un village très pauvre. Ses parents travaillaient dans les terres cultivant des aubergines, des tomates et des pommes de terre, elle savait très bien que si elle restait vivre ici elle finirait forcément par faire le même métier qu’eux. 

A l’âge de ses 14 ans, lors d’un voyage scolaire avec sa classe, elle partit à Paris en France. Un soir, du haut de la Tour Eiffel, elle regarda Paris, la ville lumière, et fut charmée par sa beauté, depuis ce jour, son rêve premier fut d’un jour vivre à Paris.
 
Quelques années plus tard, à l’âge de 20 ans, elle prit la décision d’enfin partir, ayant eu de très bonnes notes pendant toute sa scolarité et  19/20 au bac, une école au centre de Paris l’avait acceptée. Le 17 octobre 1995 elle prit un bateau  pour rejoindre Rome, et de Rome elle prit un train pour aller jusqu’à Paris. A Paris elle continua ces études de communication et fit comme premier petit métier : assistante de professeur d’Italien dans une université. C’est là où elle rencontra mon père qui était élève dans cette Université.
Ma mère se maria en 2000 avec mon père, et furent un enfant, moi, en 2003.  Au jour d’aujourd’hui, je retourne avec ma mère en Italie voir ma famille tous les étés, ma mère est en quelques sortes la réussite de la famille étant donné que c’est la seule qui est partie, vu que sa grande sœur, ma tante, vit toujours là-bas et travaille dans les terres. Quand je retourne là bas avec ma mère, elle aime bien me raconter sa vie quand elle était petite : la semaine faire tous les matins le long trajet pour aller dans la seule école à 20km de chez elle, le soir devoir aider sa mère à faire le ménage, les machines, la cuisine, pendant que son père finissait de travailler, et le week-end, au lieu de, comme toutes les petites filles de son âge, aller voir ses copines, elle, travaillait dans les terres sous la chaleur du soleil de Sicile.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog