Clémence

   Osman (Algérie)
Date et lieu de naissance : 1975 en Algérie
Situation familiale : célibataire
Métier – formation : avant l’exil à début d’études d’ingénieur
            15 ans après l’après l’exil à fin d’études d’ingénieur
Date de l’exil : 1995
lieux de départ et d’arrivée : Algérie à France (Paris)
Pourquoi est-il parti ? : il est parti car il y a eu une attaque par le FIS (Front Islamique)
Où est il arrivé ? : il est arrivé à la croix rouge en France

Situation familiale : célibataire
Métier – formation : avant l’exil à début d’études d’ingénieur
            15 ans après l’après l’exil à fin d’études d’ingénieur
Date de l’exil : 1995
lieux de départ et d’arrivée : Algérie à France (Paris)
Pourquoi est-il parti ? : il est parti car il y a eu une attaque par le FIS (Front Islamique)
Où est il arrivé ? : il est arrivé à la croix rouge en France

En 1995, en Algérie, la famille d’Osman est attaquée par le FIS (Front Islamique).
Osman est pris en charge par la Croix Rouge et transféré en France.
Il a 20 ans, son frère est mort et lui-même a reçu plusieurs balles dans le corps.
En 2001, après quelques années d’errance où il vit dans différents centres d’hébergement, tout en faisant quelques petits boulots (gardiennage, jardinage,) il entre au service d’un médecin qu’une maladie dégénérative cloue sur son fauteuil. La comparaison avec le film bien connu « Les intouchables » se fait immédiatement, mais tout ceci est bien réel…
Il est notre voisin et nous le voyons durant de longues années, prendre soin du médecin, de jour comme de nuit. Il dispose d’une chambre qui jouxte l’appartement mais dépourvue de douche et de toilettes (locaux qu’il doit partager avec les locataires de l’étage). Cuisine, ménage, courses, toilette, réveils nocturnes ; Osman assume tout avec une gentillesse constante.
En 2015, le docteur est vaincu par sa maladie et meurt sous les yeux de celui qui est devenu son ami. Alors, tout bascule à nouveau, car la sœur héritière des biens de son frère, décide de chasser Osman de sa chambre. Il n’a jamais perçu de salaire et c’est la rue qui l’attend…
Devant l’urgence de la situation, les voisins se mobilisent et trouvent un avocat commis d’office qui fera valoir l’absence totale de salaire durant ces 14 années de service ininterrompu.
La dame, mise en face de ses responsabilités, se radoucit et propose à Osman de lui vendre sa chambre.
Osman accepte, trouve un emploi dans une société de Service à la personne où il continue de faire chaque jour ce qu’il sait si bien faire … Et contracte l’emprunt nécessaire à sa survie.
Durant les premiers mois, quelques amis et voisins lui apportent de quoi diner le soir. Petit à petit, il trouve son équilibre.
Aujourd’hui il a 42 ans et refait les études d’ingénieur naval qu’il avait commencées en Algérie. Par ailleurs, il a obtenu son permis de conduire et attend le résultat de sa demande de nationalité française.
La voie est ouverte  
Avec un diplôme et sa nationalité française, attendus pour la fin de l’année prochaine, Osman aura, par son courage et son obstination, obtenu le droit à une vie d’homme libre et fort !


Commentaires